Un évêque brésilien menacé de mort pour sa défense des Indiens d’Amazonie

Mgr Pedro Casaldaliga, 84 ans, un évêque espagnol installé depuis 1968 en Amazonie brésilienne où il a été prélat de Sao Felix de 1971 à 2005, a reçu des menaces de mort pour son travail en défense des indiens Xavantes, a annoncé lundi 10 décembre la Commission pastorale de la terre (CPT), liée à l’Église catholique et dont l’évêque a été l’un des fondateurs.

Atteint de la maladie de Parkinson, Mgr Casaldaliga a dû quitter son domicile de Sao Felix do Araguaia, dans l’État amazonien du Mato Grosso, pour partir à plus de 1 000 km de chez lui à la demande de la police fédérale, précise un communiqué de la CPT. Par mesure de sécurité, l’endroit où il a été conduit n’a pas été révélé.

Au cours des derniers jours, les menaces de mort contre Mgr Casaldaliga qui est engagé depuis plus de 40 ans dans la défense des pauvres et des indiens Xavantes, se sont intensifiées. Elles sont parties de colons qui occupent illégalement les terres des Xavantes depuis plus de 20 ans. La justice brésilienne a statué récemment que les colons devaient partir et que les terres être rendues aux Xavantes, ce qui a aggravé le conflit.

Fonte: LA CROIX – MONDE